Jacques Nectoux

Publié par Ludovic Date 17-Feb-2013 04:08



Hommage à Jacques Nectoux

12 novembre 1925 - 26 juillet 2010

Jacques est né le 15 novembre 1925 à Paris.Il a vécu avec ses parents ses 3 premières années pour ensuite être élevé par sa grand-mère dans le XIXème arrondissement.

A l'âge de 14 ans, après le certificat d'étude, il est embauché comme ouvrier opticien à la BBT (Etablissement Barbier Bernard et Turenne). Il y restera jusqu'à ses 58 ans à la fermeture de la société. Il a franchi petit à petit les étapes : chef d'équipe, contremaître, responsable d'un atelier de plusieurs dizaines de personnes.

Jacques s'engage en 44 dans l'armée coloniale pour voir du pays. Il verra surtout le Jura dans l'armée De Lattre. Engagé en octobre, il sera le 15 novembre (date de ses 19 ans) successivement vainqueur, blessé, prisonnier, libéré. Il gardera dans ses chairs 2 éclats de grenade.

Son travail a beaucoup compté dans sa vie mais ses passions allaient bien au delà. Sa première passion fut Ginette son épouse avec qui il s'est marié en 1946. Seule la disparition de Ginette en 2001 les séparera. 55 ans de mariage avec une seule ombre à la fin : la maladie d'Alzheimer qui pendant 2 années au moins a transformé la vie en calvaire.

Les autres passions :

Ce fut d'abord la moto et les voyages. Toujours des voyages culturels avec Tourisme et Travail. Jacques est accompagnateur (ça paye le voyage et on apprend l'histoire des lieux en préparant les commentaires). C'est l'occasion aussi de commencer la photo, de faire les premiers films. Ces activités prennent fin en 1958 avec la naissance de Didier. C'est une nouvelle vie à trois et aussi l'occasion de renouer des liens avec la famille, son père Roger et ses demis frère et soeur Guy et Colette.

C'est à trois maintenant que la France sera parcourue pendant les vacances avec toujours une provision de photos : la Bourgogne, la Dordogne, le Tarn, l'Auvergne, la Drôme et puis l'Ardèche et le pays des Vans.

C'est en 1971. Un véritable coup de foudre. Plus jamais il ira ailleurs en vacances. Les Vans deviennent une véritable passion. Il y a la photographie toujours mais aussi la géologie, la préhistoire, l'histoire... Et puis des rencontres : Gilbert Lhomme, ses frères et son équipe de fouilleurs, le Dolfé, Jacques Schnetzler et l'équipe du patrimoine et bien d'autres encore Georges Naud, Huguette Nicolas, Jo Charraix, Roland Calcat, on ne pourra pas tous les citer.

La retraite en 1985 permet l'installation définitive au Vans à « la Picholine ». Les activités se bousculent : participation à des expositions archéologiques, travail au musée, inventaire du patrimoine, animations dans les écoles, correspondant journaliste. Jacques devient le « ministre de la culture » à la municipalité des Vans durant 2 mandats de Jean Marie Roux. Avec Ginette ils photographient tout et tous.


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Options*
 
 
Code de Confirmation*
 
Identifiant : Mot de passe :
Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?   Inscrivez-vous !
Evènements à venir
Pas d'évènements
Soutien

Mairie d'Aubenas

Cévennes Terre de Lumière bénéficie de l'aide régulière de la Mairie d'Aubenas.